Un mariage à Lyon de Stefan Zweig

Publié le par Angie

 

null 

Présentation de l'éditeur,

 

"Rendue à la solitude, celle qui fut maîtresse de la France découvre qu’elle    n’existe plus sans les autres et sans les regards – d’amour, de crainte ou de    haine – qu’ils portaient sur elle. Dans l’Allemagne du xive siècle où sévissent    les hordes des «flagellants» fanatiques, des juifs fuient au cœur de l’hiver. Un    soldat affamé marche seul en pays ennemi, buttant à chaque pas contre les    cadavres martyrisés de ses compagnons…
L’auteur incisif d’Amok, l’essayiste puissant et lucide du Combat avec le    démon s’arrête sur certains épisodes historiques.
La violence des hommes, le tragique des destinées inutilement broyées    s’inscrivent en traits de feu dans chacun de ces récits sobres et forts, ramenés à l’essentiel, au sens le plus exigeant du mot. "

 

Avant toute chose un vrai résumé de chacune de ces nouvelles,

   

Ce recueil est composé de sept nouvelles.

 

Il débute par une nouvelle intitulée, Une histoire de déchéance. Celle-ci nous peint la lente déchéance d'une grande dame de Paris, Mme de Prie, du jour au lendemain exclue de la cour royale. Et oui, dans le Paris des rois, les gens vont, viennent et tombent rapidement dans l'oubli s'ils ne sont plus sur le devant de la scène. C'est ce qui arrive à notre Dame. Obligée à l'éxil en Normandie, la solitude et l'ennui vont avoir raison de ses grands desseins...

 

Un mariage à Lyon, se déroule dans le Lyon du temps de l'insurrection où trône la barbarie et la tuerie. C'est dans une sinistre cellule, attendant leur mort, que deux jeunes gens, une jeune fille et son fiancé Robert, se retrouvent. L'ayant cru mort et ayant ainsi perdu tout espoir, elle se fait emprisonner afin de goûter à la mort. Mais l'inespéré se produisit...

 

Dans la neige, nous emmène au coeur d'un village allemand du Moyen Age, chez une famille juive célébrant Hanouka. Mais cette fête est ternie par l'arrivée d'un messager au plus sombres présages. En effet, une bande de pillards barbares déciment dans la plus grande des cruautés tous juifs se trouvant sur leur passage. Et ils se trouvent qu'ils sont tout proche, seule issue la fuite. Mais une fuite en chariot par tempête de neige s'avère bien plus périlleuse....

 

La légende de la troisième colombe, raconte, comme son titre l'indique, le destin inconnu de la troisième colombe de l'arche de Noe partie en reconnaissance après le fameux déluge...

 

La croix, nous emmène en 1810, au temps des batailles napoléoniennes en Espagne, où une troupe de français, conduite par un colonnel, tombe dans une embuscade espagnole. La suite des évènements va conduire le colonel à effectuer des choix qui s'averont, pour lui, plus que néfastes...

 

Le Lac Léman, nous nous retrouvons en 1918, dans un village suisse non loin du lac où un pêcheur y fait la rencontre d'un soldat russe entortillé dans un fillet de pêche. Ce dernier, désemparé, va apprendre que la guerre et la situation dans son pays ne vont pas lui permettre de rentrer chez lui tout de suite...

 

La contrainte, nous transporte en Suisse chez un couple vivant isolé. Le mari, Ferdinand, déclaré à l'époque où la paix règnait, inapte au service, se voit convoqué à se rendre à une visite médicale afin qu'il soit désormais reconnu apte à rejoindre les rangs de l'armée allemande. Ses désirs et convictions l'entraînent dans une véritable lutte intérieure. Mais c'est également un autre combat qui s'impose, celui face à son épouse, Paula, qui n'admet pas sa résolution à participer à un massacre humain. Un choix difficile s'impose à lui...

 

Ma petite pensée,

 

Le point que j'ai beaucoup apprécié, c'est l'empreinte de l'histoire dans toutes ces nouvelles. En effet, dans chacune d'entre elles, on retrouve des bribes de l'histoire d'un pays ou même d'une ville comme Lyon. Ce qui m'a soit dit en passant beaucoup intéressé puisque j'y habite....

Hormis ces références, ce sont les thèmes relativement commun à ces nouvelles comme la mort, le tiraillement intérieur et le désespoir que j'ai aimé. J'avoue que dit comme cela, ça paraît bien lugubre mais il en est rien. Certes on ne rit pas mais quel plaisir à lire les lignes d'un auteur aussi talentueux maniant aussi bien l'histoire que les faiblesses humaines et leurs sentiments si complexes.

L'ensemble du recueil m'a beaucoup plu mais quelques nouvelles se sont démarquées des autres, telles que Un mariage à Lyon ou encore Une histoire de déchéance.

 

C'est en tout cas une grande et belle découverte pour moi. C'est à ce moment que l'on remercie les blogs et plus particulièrement les "créateurs" de challenges. En effet, c'est dans le cadre d'un challenge que j'ai souhaité faire la connaissance de Stefan Zweig.

Enfin bon, vous l'aurez compris, je ne peux que vous conseiller cet auteur et ce recueil. J'ai moi même l'intention de découvrir d'autres de ses oeuvres.

 

Et bien sûr, pour finir, n'oublions pas que c'est dans le cadre des challenges Europe centrale et orientale de la Plume et la Page et AB PAL de Resmiranda que j'ai lu ce livre.

 

  1286053815                  1803484194

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Challenges

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Schtroumpf à lunette 10/10/2011 19:02



L'auteur est Stefan Zweig et non Stephen Zweig



Angie 16/10/2011 23:26



Oui en effet, c'est une erreur, je ne sais pas à quoi je pensais... D'autant plus que je l'ai écris comme il faut par la suite!! merci



La plume et la page 25/10/2010 20:18


J'ai mis un lien sur mon blog vers ton billet. C'est dans le billet récapitulatif du Challenge Europe centrale.


Angie 30/12/2010 19:51



Je viens seulement de voir que je n'avais même pas pris la peine de répondre... Honte à moi!!Donc, Merci!!!